Les 12èmes rencontres internationales des partenariats public-privé qui se sont déroulés au pavillon Dauphine les 27 et 28 mars dernier ont une nouvelle fois été un véritable succès. De nombreux élus, acteurs publics, partenaires du secteurs privés ainsi qu’une dizaine de délégations africaines avaient fait le déplacement afin d’évoquer les perspectives relatives au marché de partenariat en France et en Afrique.

Plusieurs conférences de haut-niveau ont émaillé les deux jours de conférence avec à la clé la volonté de démocratiser et de promouvoir les PPP. En cela, plusieurs projets structurants, réalisés grâce à cet outil de la commande publique, ont été évoqués : la construction de centres aquatiques, la restructuration du réseau routier, la rénovation du réseau ferroviaire, de la voirie et de l’éclairage public, mais aussi, d’un Tribunal de Grande Instance. Les SDIS et les EHPAD ont également été cités et constituent dès lors de nouveaux domaines de développement en la matière. L’Afrique était aussi à l’honneur avec la présence de nombreuses personnalités et des focus sur le financement des infrastructures, les smart cities, le numérique et plus globalement le développement des PPP comme vecteurs de paix.

Les intervenants en ont profité pour rappeler de manière unanime les raisons de recourir à un PPP, parmi celles-ci la réduction des délais de livraison, la massification des investissements, les économies budgétaires, la satisfaction des besoins des citoyens ainsi qu’une alternative crédible aux besoins d’investissements des États et des collectivités territoriales.